Rajasthan

La fête tribale de Baneshwar

Rajasthan. « Terre des rois » en sanskrit. Terre du sacré avant tout. Plongée dans la plus grande fête religieuse des tribus Bhil.

Ils sont forgerons, bergers ou paysans. Dans un passé lointain, ils étaient un groupe influent du Rajputana (ancien nom du Rajasthan), du Madhya Pradesh et du Gujarat et ont combattu aux côtés des souverains du Mewar contre les armées mogholes. L’histoire en a fait de redoutables guerriers et des chasseurs hors pair. Ce sont les Bhil, troisième communauté tribale de l’Inde et les meilleurs archers du pays, dit-on.

Recueillement avant dispersion des cendres du défunt.

Recueillement avant dispersion des cendres du défunt.

Chaque année, à la pleine lune de fin janvier ou février (Magh Shukla Purnima), ils se rassemblent par milliers sur le delta des rivières Som et Mahi pour fêter Baneshwar « le maître du Delta », surnom local du dieu Shiva Linga qu’ils vénèrent. Avec ferveur, ils vont rendre hommage à leurs ancêtres, disperser les cendres des défunts de l’année et se purifier dans les eaux sacrées. Prier, danser, chanter autour de brasiers allumés dans le quasi désert environnant durant trois jours et trois nuits. Pour la plupart des fidèles, ce pèlerinage a demandé une réelle organisation entre familles et voisins.

Les pèlerins s’entassent à l’intérieur et sur le toit des voitures.

Les pèlerins s’entassent à l’intérieur et sur le toit des voitures.


Entassés à l’intérieur et sur le toit des rares voitures possédées par les plus riches, agrippés aux portières, ils vont parcourir parfois des centaines de kilomètres sur des routes chaotiques. Les autres viennent avec leurs mobylettes (il n’est pas rare de voir jusqu’à 5 personnes sur une), leurs chameaux ou sur des charrettes tirées par des buffles aux cornes peintes. Mais la plupart du temps, c’est à pied que les pèlerins font le voyage. À l’arrivée, ils s’étalent dans un gigantesque campement improvisé de bâches tendues, de toiles de jutes et d’auvents de toutes les couleurs.

Les hommes de cette famille vendent les outils qu’ils ont façonnés.

Les hommes de cette famille vendent les outils qu’ils ont façonnés.

Vendeurs de souvenirs, d’images saintes, de bimbeloteries, d’ustensiles divers, parc d’attraction complètent le décor et contribuent à créer une atmosphère de foire animée et joyeuse.