Rajasthan

Lieu sacré… et marché

Le bain fini, tout le monde s’éparpille sur les stands pour faire ses emplettes ou retrouver des parents éloignés dans une ambiance de ferveur joyeuse. Car Baneshwar, c’est à la fois un lieu sacré, un lieu de rencontre et un gigantesque marché. Dans cet insolite bric-à-brac, chacun peut trouver son bonheur : outils pour travailler la terre, ustensiles de cuisine, bimbeloterie kitsch ou incontournables icônes du panthéon hindouiste… Vêtues de leurs saris aux couleurs éclatantes et de tous leurs bijoux, les femmes vont en groupe visiter les stands. Les hommes vendent, achètent ou troquent. Ils portent de simples vêtements blancs, symbole de simplicité et de modestie. Quant aux jeunes filles, le visage maquillé et les yeux soulignés de khôl, on les croirait tout droit sorties de ces films bollywoodiens que les Indiens affectionnent tout particulièrement.

Les jeunes filles indiennes ne conçoivent pas la vie sans bijoux.

Les jeunes filles indiennes ne conçoivent pas la vie sans bijoux.

On mange debout, assis ou accroupi par terre, dans un bol ou du papier journal. On prend un thé au lait parfumé à la cardamome, au milieu des odeurs d’encens, de bois de santal et d’épices. On baguenaude devant un étal de vendeur de jus de canne à sucre ou un tatoueur à l’hygiène non garantie.
Le soir, la veillée débute au temple par des offrandes à Shiva : du riz, des arachides, du lait, des bougies… Et se poursuit en plein air. Les femmes cuisent le repas sur des braseros alimentés en bouses séchées. Tandis que conteurs et chanteurs égaient la foule, accompagnés par les joueurs de satara, une flûte au son envoûtant. On a l’impression d’être dans un ailleurs qui nous dépasse, un monde où l’esprit vagabonde en paix avec lui-même.  « L’Orient pour s’orienter », disait Henri Michaux…

En Inde, un bijou nasal est associé à la fécondité et à la beauté féminine.

En Inde, un bijou nasal est associé à la fécondité et à la beauté féminine.


Pratique

La fête tribale de Baneshwar, est encore très peu fréquentée par les touristes occidentaux. Baneshwar est situé à 70 Km de Dungarpur, la “cité des Collines”, dans les monts Arawallis, non loin de la frontière avec le Gujarat. L’hébergement a lieu au palais Udai Bilas de Dungarpur, magnifique endroit au bord du lac dont le propriétaire, l’actuel Maharajah, a su garder l’atmosphère désuète mais grandiose de l’Inde de ses ancêtres.

Terres d’aventure propose un circuit au Rajasthan d’une quinzaine de jours qui vous donnera l’occasion de découvrir le Taj Mahal, Udaipur, la ville romantique, Jodhpur et sa forteresse, mais aussi la vie traditionnelle dans les campagnes et le désert de Thar.
http://www.terdav.com/ps-inde/rn-inde-nord/tp-circuit-accompagne/at-decouverte/ind030–rajasthan-terre-fastes-couleurs

Terres d’aventure
Tél. : 01 70 82 90 00
www.terdav.com

Voyageurs du monde propose plusieurs circuits en Inde du Nord autour des villes mythiques que sont Jaipur, Jaisalmer, Jodhpur et Udaipur.
http://www.voyageursdumonde.fr/voyage-sur-mesure/recherche-voyage/voyage-inde-du-nord/inde
Tél. : 01 84 17 21 64
http://www.voyageursdumonde.fr/