Les lupins (Lupinus nootkatensis) en fleurs enchantent les paysages islandais en juin et juillet. Cette plante n'appartient pas à la flore endémique de l'Islande. Ils ont été introduits d'Alaska en 1945 par le service des "Eaux et Forêts" islandais, dans le but d'enrayer la désertification de certaines zones et de lutter contre l’érosion des sols, notamment dans l'intérieur de l'Islande.

Quant aux zones d’eau stagnantes de faible profondeur, elles font le lit de la gentianelle des marais, de la renoncule boréale ou des si délicates linaigrettes dont les plumets blancs oscillent au gré des vents.

La linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri) parsème les lieux humides d’altitude, tels que les marécages ou les bords tourbeux des lacs et ruisselets. Elle se reconnaît de loin aux houppes blanches cotonneuses et soyeuses que porte une tige gracile. Autrefois, les islandais récoltaient le plumet des linaigrettes pour ouatiner l’intérieur de leurs vêtements.

La linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri) parsème les lieux humides d’altitude, tels que les marécages ou les bords tourbeux des lacs et ruisselets. Elle se reconnaît de loin aux houppes blanches cotonneuses et soyeuses que porte une tige gracile. Autrefois, les islandais récoltaient le plumet des linaigrettes pour ouatiner l’intérieur de leurs vêtements.

Linaigrettes

Linaigrettes

La gentiane de printemps (Gentiana verna) illumine de ses petites fleurs bleues les prairies humides et les pâturages.

La gentiane de printemps (Gentiana verna) illumine de ses petites fleurs bleues les prairies humides et les pâturages.

Tout au Nord, juste en dessous du Cercle polaire, la côte est plus accueillante qu’on ne pourrait l’imaginer. Etés presque chauds et hivers doux, la deuxième ville d’Islande, Akureyri, est réputée être la plus belle ville du pays. Elle abrite un beau jardin botanique où sont réunies les 440 espèces de plantes à fleurs existant en Islande dont 200 ayant résisté aux glaciations. Cette flore constitue l’un des intérêts majeurs de l’île pour les botanistes et un but de voyage pour tous les amoureux des fleurs.

Le jardin botanique d’Akureyri est le jardin le plus septentrional de la planète. Il présente 440 variétés de plantes endémiques et de très nombreuses autres espèces.

Le jardin botanique d’Akureyri est le jardin le plus septentrional de la planète. Il présente 440 variétés de plantes endémiques et de très nombreuses autres espèces.

Jardin Akureyri.

Jardin Akureyri.

Les lupins (Lupinus nootkatensis) en fleurs enchantent les paysages islandais en juin et juillet. Cette plante n'appartient pas à la flore endémique de l'Islande. Ils ont été introduits d'Alaska en 1945 par le service des "Eaux et Forêts" islandais, dans le but d'enrayer la désertification de certaines zones et de lutter contre l’érosion des sols, notamment dans l'intérieur de l'Islande.

Les lupins (Lupinus nootkatensis) en fleurs enchantent les paysages islandais en juin et juillet. Cette plante n’appartient pas à la flore endémique de l’Islande. Ils ont été introduits d’Alaska en 1945 par le service des « Eaux et Forêts » islandais, dans le but d’enrayer la désertification de certaines zones et de lutter contre l’érosion des sols, notamment dans l’intérieur de l’Islande.