À environ 1 heure de Nizwa, dans la spectaculaire région d’Ad-Dakhiliyah, l’hôtel Sahab by Al Nahda 4 * est perché à 2000 m d’altitude, au bord de gorges creusées dans le massif du Jebel Al Akhdar sur le plateau de Sayq.

Oman. Hôtel Sahab by Al Nahda.
Oman. Hôtel Sahab by Al Nahda.

Depuis Nizwa, ancienne capitale du Sultanat d’Oman, il faut environ une heure pour atteindre notre lieu de villégiature situé dans la bourgade d’Al Aqur. Avant d’y parvenir, on emprunte une route qui traverse le vieux village et l’oasis de Birkat al Mawz puis serpente dans un décor minéral piqueté de broussailles épineuses appréciées des chèvres.

Un rollier dans l'oasis de Birkat al Mawz .
Un rollier dans l’oasis de Birkat al Mawz .

Avant d’attaquer les lacets et la montagne proprement dite, un barrage de police vérifie que nous avons bien un 4 roues motrices, obligatoire pour traverser les montagnes du Jebel Al Akhdar.
Tout est en règle et notre chauffeur peut continuer sa route tout en étant vigilant sur les voitures qui descendent, car pour certains Omanais, les lignes blanches sont surtout un décor. Nous traversons quelques wadis à sec où la végétation se fait plus dense. Le reste de la montagne alterne éboulis rocheux, étendues quasi désertiques et immenses camps militaires qu’il est interdit de photographier.

En arrivant dans le village d’Al Aqur, on remarque qu’il existe, ici comme ailleurs en Oman, des « lotissements de petits palais » !
En arrivant dans le village d’Al Aqur, on remarque qu’il existe, ici comme ailleurs en Oman, des « lotissements de petits palais » !

Cela peut sembler drôle à première vue de voir dans chaque village autant de luxueuses maisons , mais la qualité de vie est, avec l’éducation et la santé, une priorité pour le Sultan Qaboos, lui qui a su si bien conduire son pays à la modernité tout en le préservant de ses excès. Les touristes l’ont bien compris qui chaque année sont toujours plus nombreux à le découvrir. Classée seconde au monde en terme de sécurité, la « Suisse du Moyen-Orient » est un havre de paix où les visiteurs sont traités avec respect.

Un hôtel éco-friendly

On découvre l’hôtel Sahab by Al Nahda à l’heure du déjeuner. Nous sommes début novembre et la température est encore douce. Juste le temps de poser nos valises et nous voici côté jardin.

Dessinés en bordure d’une falaise que l’on ne soupçonnait pas en arrivant, le jardin et la piscine offrent une vue imprenable sur le plateau de Sayq.
Dessinés en bordure d’une falaise que l’on ne soupçonnait pas en arrivant, le jardin et la piscine offrent une vue imprenable sur le plateau de Sayq.

Le regard plonge dans un profond canyon qui fend le plateau et découpe des terrasses plantées de citronniers, d’oliviers et de roses de Damas, si réputées pour leur parfum et dont on retrouve les effluves dans les parfumeries du souk de Mascate. Ces sillons de verdure ont d’ailleurs donné le nom de Montagne verte (Akhdar) à ce Jebel.

Sur l’autre versant du canyon, surplombant ce paysage vertigineux, les villages blancs d’Al Ayn et d’Ash Shirayjah se détachent de ce décor montagneux tout de gris vêtu.
Sur l’autre versant du canyon, surplombant ce paysage vertigineux, les villages blancs d’Al Ayn et d’Ash Shirayjah se détachent de ce décor montagneux tout de gris vêtu.

L’hôtel est habillé d’un parement de pierre calcaire à dominance brune entrecoupé de blocs couleur ocre qui lui donne un aspect robuste, en harmonie avec les roches dominantes du Sultanat. Tantôt grise, tantôt sépia ou blanche selon l’ensoleillement et la diversité de ses gisements minéraux. Un damier vertical que l’on retrouve dans les intérieurs du restaurant ou du lobby.

Des pierres de calcaire mouchetées de blanc provenant des montagnes voisines composent une frise originale dans la salle de restaurant.
Des pierres de calcaire mouchetées de blanc provenant des montagnes voisines composent une frise originale dans la salle de restaurant.

Les chambres sont organisées autour de la piscine et des massifs plantés de cactées, d’oliviers et de rosiers, et disposent d’une terrasse privative.

Dans le jardin, un vieux tronc d'olivier tend ses bras noueux vers le ciel.
Dans le jardin, un vieux tronc d’olivier tend ses bras noueux vers le ciel.

Quelle que soit la saison, la température est clémente et on profite pleinement des espaces extérieurs. Même en été alors que le mercure dépasse souvent les 40° à 45°C à Nizwa, on perd facilement 10°C sur le plateau de Sayq. De plus, les nuits y sont fraîches, ce que les locaux qui viennent ici en vacances apprécient.
L’air pur et le calme absolu invitent à l’apaisement et au repos. L’émir du Qatar a d’ailleurs choisi le plateau situé juste en face de l’hôtel pour y faire construire un superbe palais en cours de finition.

Palais de l'émir du Qatar sur le plateau de Sayq.
Palais de l’émir du Qatar sur le plateau de Sayq.

À voir, à faire

Chemin de randonnée dans le canyon du Jebel Al Akhdar.
Chemin de randonnée dans le canyon du Jebel Al Akhdar.

Les activités sont en rapport avec les lieux : randonnées pédestres ou à vélo tout terrain à la découverte des villages voisins, escalade, 4X4 off road, sieste au bord de la piscine, etc. Les plus matinaux iront admirer le lever du soleil sur la montagne.
Nous avons préféré opter pour le Uru spa où officie une excellente masseuse venue du Bouthan. Les huiles de soins sont conçues par le Dr Mary Ann, spécialiste en phytothérapie et wellness pour le groupe Al Nahda. Une heure de bonheur fort appréciée après la journée de marche !

On peut aussi partir découvrir les villes de Nizwa, et le fort de Bahla classé sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987.

Souk de Nizwa.
Souk de Nizwa.
Oman. Fort de Bahla.
Oman. Fort de Bahla.

Wadi Bani Habib, le charme d’un passé décomposé

Le petit village abandonné de Wadi Bani Habib est à quelques encablures de l’hôtel et mérite le déplacement.

Village de Wadi Bani Habid.
Village de Wadi Bani Habid.

On y accède par un escalier un peu abrupt (qu’il faut remonter ensuite) puis on tombe sur les premières ruines situées à flanc de colline, au-dessus du croisement de deux wadis secs à cette époque. Construites avec un mélange de glaise, de pierres, de bois et de paille, les maisons n’ont pas résisté au temps mais le charme demeure.

Un falaj est une rigole creusée dans le sol, et dans laquelle l’eau s’écoule à partir de nappes phréatiques ou de wadis.
Un falaj est une rigole creusée dans le sol, et dans laquelle l’eau s’écoule à partir de nappes phréatiques ou de wadis.

On traverse quelques terrasses où poussent des grenadiers, irriguées par des aflaj (pluriel de falaj, canaux d’irrigation ancestraux). Avant de regagner notre hôtel où on assiste à un magnifique coucher de soleil.

Souleymane est un enfant du village de Wadi Beni Habib et veille sur les ruines.
Souleymane est un enfant du village de Wadi Beni Habib et veille sur les ruines. © Sylvain Grandadam
Coucher de soleil sur le plateau de Sayq.
Coucher de soleil sur le plateau de Sayq.

Hôtel Sahab by Al Nahda 4*

Cet hôtel s’adresse aussi bien aux familles qu’aux baroudeurs, trekkeurs et autres amoureux de la nature.
Il dispose de 27 chambres spacieuses et équipées de toutes les commodités, dans 3 catégories différentes : Studio rooms, Suite rooms & Family Suite. La décoration, plutôt sobre, est influencée par la culture omanaise.
Nous avons particulièrement aimé la gentillesse du personnel, la cuisine d’inspiration indienne et omanaise, la chambre spacieuse avec sa salle de bain design.
Adresse
111 Al’Aqar, 621 Jabal Al Akhdar, Oman.
Tél. : +968 9283 3051. www.sahabresort.com

Y aller
Oman Air
Compagnie phare du Sultanat d’Oman, Oman Air assure un vol quotidien au départ de Paris Charles de Gaulle Aller : vol de nuit et Retour : vol de jour. Elle opère des vols internationaux à partir de la capitale Mascate vers plus de 40 destinations à travers le monde, notamment vers l’Asie.
La classe économique offre un excellent service à bord (écran individuel, restauration de qualité, éclairage progressif et humidificateur d’air). L’espace pour les jambes et les coudes est très appréciable : 79 cm d’espacement entre chaque rangée. 30 kilos de franchise bagages (en 1 ou 2 bagages). 3 menus au choix.
Le personnel de bord est souriant et aux petits soins pour les passagers.
Les vols sont opérés en Dreamliner depuis l’escale parisienne ou en Boeing 787-9.
Élue « Meilleure compagnie aérienne en classe affaires du Moyen-Orient » lors des World Travel Awards 2018, Oman Air offre également à ses passagers une Business Class de très haut niveau.
https://www.omanair.com/fra/en

Trouver un bon guide
Arun Jayan
House of Travel
Tél.: +968 24760542
Mob.: +968 93899190
http://www.khimjistravel.com
mail : a.jayan@kr.om

Se renseigner
https://experienceoman.om/fr/

Texte et Photos : Brigitte Postel